Les Métiers d'art

Le Guillochage Main

Techniquement, on entend par « guillochage » la gravure, à l’aide d’une machine, de motifs précis et réguliers composés de lignes droites, brisées ou courbes sur des pièces planes ou bombées. Pour réaliser de tels décors, on utilise principalement 2 types de machines à guillocher : celles dites « ligne droite » permettant de graver des lignes droites ou brisées – et celles dites « tour à guillocher » faisant des traits circulaires, les traits formant un décor ont en général entre 0.1 ou 0.5mm de large et 3 à 4 centièmes de millimètres de profond, moins que l’épaisseur d’un cheveu ! En variant la forme, l’espacement ou l’entrecroisement des lignes (brisées ou circulaires), il est possible d’obtenir une infinité de motifs différents.

Habituellement réservée à la haute horlogerie, nous rendons accessible cette technique ancestrale de décoration.

Bien que des machines soient utilisées pour créer les décors, on parle de guillochage « main » lorsque le guillocheur actionne lui-même sa machine.

La machine à guillocher n’est donc pas une véritable « machine » au sens industriel du terme. Elle doit plutôt être considérée comme un « outil » aidant l’artisan à réaliser son œuvre, à l’image du boulet et du burin d’un graveur main.

Sachant que chaque trait est effectué l’un après l’autre, la dextérité et le sens esthétique de l’artisan ont une importance cruciale, car le positionnement du décor dans la pièce, la vitesse, la pression sur le burin, la précision de l’arrêt de la gravure sont autant de paramètre déterminants pour le résultat final. C’est précisément cette sensibilité humaine qui donne toute sa valeur à ce type de décor.